Aventurière ? Missionnaire ? Humanitaire ?

Quand on me demande ce que je fais, je réponds que je suis médecin de formation. Je pourrais ajouter aussi "toutiste" de profession. J'aime la variété et la nouveauté, c'est vrai !

En lisant le récit de mes occupations, on pourrait se demander SI je suis toujours une missionnaire. Il m'arrive de réfléchir à ce sujet. Quelle différence avec quelqu'un qui travaille dans l'humanitaire ?

Certes, je ne fais que rarement de l'évangélisation directe, mais j'ai une parfaite liberté d'évangéliser autour de moi dans la vie de tous les jours. Et je le fais. Je peux exhorter ceux qui se disent chrétiens sans langue de bois.

Certes, je ne prêche pas du haut de la chaire, mais je "prêche" aux enfants, aux ados, aux jeunes et aux adultes à tout bout de champ.

Je n'enseigne pas à l'école du dimanche, mais j'apporte un enseignement à la lumière de la Bible dans le domaine de la santé et dans l'enseignement.

Je fais du social ou de l'humanitaire, soit. Mais dans un cadre chrétien, c'est ce qui fait toute la différence, sans l'ombre d'un doute: la motivation et les retombées ne sont pas les mêmes. 

Nous cherchons ensemble la volonté de Dieu pour chaque personne, pour l'institution d'Eben-Ezer, et pour le pays d'Haïti. Eben-Ezer est une organisation haïtienne. Les acteurs voient les problèmes de l'intérieur, à la différence des ONG internationales. On pourra parler des avantages et des inconvénients de chacune dans un autre billet. L'oeuvre d'Eben-Ezer existe depuis plus de 50 ans (en 2023: 54 ans), gage de stabilité et de pérennité.

Les responsables sont des chrétiens convaincus et pas des aventuriers. 
Je donne et je reçois, car nous mettons en pratique de nous exhorter les uns les autres. Nous pouvons ensemble aborder les problèmes interculturels pour chercher un terrain d'entente, sur la base de la culture du Royaume de Dieu.

Le processus est aussi important que le résultat. La fin ne justifie jamais l'utilisation de moyens douteux.

Nous valorisons les saines relations au sein d'une équipe soudée, l'esprit d'équipe, la confiance réciproque, la synergie, le fonctionnement collégial. On connait les forces et les faiblesses de chacun, on sait faire appel aux forces de chaque personne et protéger l'un ou l'autre là où il y a faiblesse.

J'ai la liberté d'exprimer mes opinions, mes craintes, mes doutes, mes aspirations, et de faire des propositions.

Finalement, ce ne sont pas forcément les activités qui diffèrent tellement, mais l'esprit dans lequel on les fait. 

Faites tout pour la gloire de Dieu.
Si je donnais tout et tout... mais sans amour, je fais du bruit pour rien !

 

 

Mission Vocation

Ajouter un commentaire

 
×